Lindt rachète le chocolatier américain Russell Stover

 Lindt & Sprüngli a annoncé mi-juillet son rachat de l'américain Russel Stover Candies. Un véritable séisme dans le petit monde du chocolat, qui place la marque suisse au rang de numéro 3 en Amérique du Nord.
 

Une acquisition historique

Logo LindtL'entreprise zurichoise s'impose désormais sur le marché mondial du chocolat, après l’annonce du rachat du géant du chocolat outre-atlantique Russell Stover. Célèbre pour ses grandes boîtes de chocolat particulièrement populaires à Noël et à la Saint-Valentin, la marque américaine affiche un chiffre d’affaires de 500 millions de dollars par an. Il s’agit pour Lindt de l’acquisition la plus importante d’un point de vue stratégique, et d’une opération qui lui permet de se hisser au rang de numéro 3 en Amérique du Nord où le chocolatier réalisait déjà 30% de son chiffre d’affaires. Lindt reste encore loin derrière Mars et Hershey, qui se partagent à eux deux la moitié du marché, mais dépasse désormais un autre chocolatier suisse, Nestlé.  

A la conquête du monde

Russel Stover a été fondée à Denver en 1923 et s'est spécialisée dans les boîtes de pralinés haut-de-gamme. Elle avait absorbé en 1993 la marque Whitman’s, l’une des plus anciennes maisons de chocolat aux États-Unis. Aujourd’hui basée à Kansas City, elle exploite un réseau de 35 points de vente dans le centre des Etats-Unis et est distribuée dans la majorité des supérettes du pays. Un atout pour Lindt qui souhaite renforcer sa présence outre-atlantique. Le chocolatier zurichois réalise encore 62,4% de son chiffre d’affaires en Europe et cherche à diversifier son maillage géographique. Il a d'ailleurs récemment créé une co-entreprise au Brésil avec le numéro 1 local du chocolat premium, CRM, et impulsé la distribution des tablettes Excellence et Lindor en Chine.

Une opération financière discrète

Lindt & Sprüngli n’a pas indiqué le coût de l’opération mais les experts estiment que cette acquisition lui a coûté entre 1,2 et 1,4 milliards de dollars. Le chocolatier suisse, qui vient de publier ses chiffres du premier semestre 2014, affiche une croissance de 6% par rapport au premier semestre 2013, et une progression organique de 9,2%, très largement supérieure à la moyenne du marché. 

lun, 2014-08-25 23:06