Les plus anciennes traces de chocolat retrouvées aux Etats-Unis

Ils étaient de simples agriculteurs qui cultivaient le maïs et qui habitaient dans des maisons souterraines. Pourtant, ces gens qui ont vécu il y a 1200 ans dans un village désormais appelé Site 13, près du Parc National de Canyonlands dans l’Utah, semblent avoir eu au moins un petit plaisir: le chocolat.
 
Bol dans lequel a été retrouvé des traces de chocolat
Les chercheurs rapportent qu’une demi-douzaine de bols retrouvés dans cette zone présente des traces de chocolat, les plus anciennes reconnues jusqu’alors en Amérique du Nord. Cette observation démontre qu’au XIIIème siècle de notre ère, les fèves de cacao, qui ne poussent que sous les tropiques, étaient importées dans l’Utah à plusieurs milliers de kilomètres.

Cette découverte pourrait bien contraindre les archéologues à repenser l'idée selon laquelle les premiers habitants de la partie nord du Sud-Ouest américain, qui allaient construire les énormes constructions qui ont fait leur renommée au Chaco Canyon  du Nouveau-Mexique, et créer de superbes poteries, avaient peu d'interaction avec leurs voisins d’Amérique centrale.
 
D'autres scientifiques sont intrigués par cette nouvelle hypothèse et restent sceptiques. Robert Hard, chercheur à l’Université du Texas à San Antonio, a déclaré qu’il n’était pas « convaincu que ce soit du chocolat ».

Cette étude est le fruit d’une collaboration entre Dorothy Washburn, un archéologue du Musée de l’Université de l’Archéologie et de l’Anthropologie, à l'Université de Pennsylvanie à Philadelphie, et son mari William Washburn, un chimiste qui exerce à Bristol-Myers Squibb, à Princeton dans le New Jersey. Dans une étude précédente, le couple avait déjà détecté des traces de cacao dans un récipient en céramique datant du XIème siècle, au Chaco Canyon du Nouveau-Mexique, ainsi que dans de la vaisselle issue d’autres sites du Sud-Ouest.
 
Récemment, les chercheurs ont analysé des bols trouvés dans les années 1930 sur le Site 13, et datant approximativement de l’an 770. Sur ces bols ont été décelées des traces de théobromine et de caféine, deux composants du cacao. Ces molécules sont également présentes sur des bols des sites proches du Site 13, le plus ancien d’Amérique du Nord.
 
Tandis que le peuple Mokaya au Mexique buvait des boissons chocolatées en 1900 avant JC et que seule l’élite pouvait boire du chocolat en Méso-Amérique, il semble que les habitants du Site 13, un peuple ordinaire, aient consommé du chocolat simplement pour des raisons nutritives.
 
Selon Dorothy et William Washburn, de nombreuses personnes œuvraient pour transporter le cacao de la Mésopotamie vers le Sud-Ouest américain, et les consommateurs du Site 13 savaient déjà comment préparer le chocolat. D’autres chercheurs sont plus dubitatifs et pensent que si le chocolat avait eu une si grande importance au XIIIème siècle, les références historiques et visuelles auraient été plus nombreuses.


Source : news.sciencemag.org/sciencenow/2013/01/earliest-evidence-of-chocolate-i.html
 
dim, 2013-01-27 14:46